Kangaroo Island

Deux heures de route aux aurores, une petite traversée en ferry de 45 minutes et on se retrouve sur Kangaroo Island, la troisième plus grande île d’Australie. Elle ne compte par contre que 4’700 habitants et demeure rurale et peu développée. On y vient surtout en espérant y croiser le plus d’animaux possibles mais aussi pour admirer la nature encore sauvage. Pour notre part, nous sommes en hiver et nous ne pourrons donc pas profiter des joies de la plage mais il semble que les animaux sont plus visibles à cette époque et la nature particulièrement belle et luxuriante. Et, de fait, notre première impression est que l’île est bien plus verte que tout ce que nous avons vu jusque-là et que ce que nous imaginions. Il y a d’immenses pâturages où paissent des moutons, cela fait un peu penser à l’Irlande.

 

 

Avant de partir à l’aventure, on prend d’abord nos quartiers dans notre superbe maison située à Emu Bay qui possède visiblement l’une des plus plaisantes plages de l’île. Une bande de sable blanc tout en longueur et des eaux turquoises, la vue depuis notre énorme terrasse est en tout cas magnifique !

Après un passage dans la localité principale de l’île, Kingscote, qui semble toutefois très endormie et posséder peu d’établissements de charme (on est contents d’avoir fait les courses pour les prochains jours sur le continent au vu de la tête des restaurants d’ici !), et un coucou aux pélicans géants d’Emu Bay, on se met tous au lit pour nous reposer en vue de l’activité de la soirée.

 

Les loulous ont bien joué le jeu pour une fois et c’est tout reposés et repus après un excellent souper (Yanick est tout heureux d’avoir retrouvé un barbecue !) que nous partons pour un tour nocturne. En effet, on a lu que les animaux étaient plus actifs, et donc visibles, de nuit et on ne veut pas manquer cela. Les loulous ont chaussé leurs jumelles et sont tout excités mais le reste de la famille n’est pas en reste. Le guide nous emmène à bord de son 4×4 et, dès le premier arrêt, on a l’énorme chance d’apercevoir un koala qui dort dans un arbre. C’est magique de voir cet animal dans la nature. La nuit commence bien ! Suivront ensuite plus d’une centaine de wallabies (on a appris que l’île en compte un million environ, un peu plus que les hommes donc !) et de kangourous – on ne sait plus où donner de la tête tellement on en croise – ainsi que de nombreux opossums. Ce sont à chaque fois des visions fantastiques de voir les yeux rouges de ces animaux nous regarder avant de se désintéresser complètement de nous. On aura même l’incroyable chance de voir un échidné, une sorte d’immense hérisson mais bien plus rapide, lointain cousin de l’ornithorynque puisqu’il pond des œufs mais allaite ensuite ses bébés. Enfin, on partira à la recherche de pingouins sur la plage. Une fois de plus, on est chanceux et on en trouvera deux au fond de leur nid.

En plus de nous avoir permis de voir tous ces animaux, notre guide nous a appris de nombreuses choses sur l’histoire de l’île, sa faune et sa flore et les trois heures du tour ont passé comme un éclair. C’était un moment magique et on est tous rentrés des étoiles plein les yeux.

 

 

Le lendemain, après avoir retrouvé le koala d’hier soir grâce à Yanick (et réveillé cette fois en plus, quelle chance !), on part à la découverte des plages de la côte nord de l’île.

 

La route est magnifique et nous permet cette fois encore de rencontrer des dizaines de wallabies et de kangourous. Ils sont juste au bord de la route et ne semblent pas trop effrayés, ce qui nous permet de les regarder pendant de longues minutes, c’est incroyable. Nous qui avions peur de ne voir aucun animal, on est super heureux !

 

 

On ira ensuite tour à tour explorer les plages de Western River Cove où les enfants vont jouer à nous cuisiner des coquillages, Snelling Beach et Stokes Bay, où il faudra jouer les aventuriers en passant à travers les falaises et en escaladant les rochers pour arriver sur le sable. Une superbe deuxième journée sur l’île avec même un peu de soleil, que demander de plus !

 

 

 

 

 

 

Le jour suivant est consacré au Flinders Chase National Park qui occupe toute la partie ouest de l’île et compte les attractions les plus touristiques. Comme la journée s’annonce chargée, on est parti au lever du soleil et on arrive donc assez tôt sur place. La descente de voiture nous réveille complètement puisqu’il fait 2 degrés. L’herbe est d’ailleurs toute givrée mais le ciel tout bleu quelle chance ! Sur les conseils d’une employée du « visitor center », on part d’abord pour deux petites marches dans le parc attenant dans l’espoir de voir des wallabies et des koalas. Cinq minutes à peine de marche et on croise déjà les premiers wallabies et kangourous. C’est encore une fois des rencontres magiques qui nous émerveillent car on est vraiment tout près d’eux et à pieds cette fois.

 

 

La boucle terminée, on part à la recherche des koalas sur la deuxième et, coup de chance, on va en voir trois magnifiques. Ces animaux sont tellement mignons, on est tous tout attendris. Cerise sur le gâteau, on ne va croiser personne sur les deux marches dans ce parc absolument idyllique et l’impression d’être seuls au monde au paradis est géniale !

 

 

 

On passe ensuite par le phare du Cape du Couedic (les noms français sont dus au navigateur qui a le premier exploré la côte sud de l’île) et on commence la promenade vers Admiral Arch, une immense arche creusée par les flots. Le site est superbe mais abrite surtout une énorme colonie d’otaries à fourrure. On passe de longues minutes à voir les petits jouer dans les vagues et les adultes se reposer avec leurs bébés. Un spectacle fantastique une fois de plus !

 

 

 

 

On ira aussi flâner au milieu des Remarkable Rocks, des rochers de granit sculptés par l’érosion perchés sur un dôme rocheux qui plonge dans l’océan 75 mètres plus bas. On en avait vu des photos mais on ne s’attendait pas à une telle beauté. Les rochers sont fascinants avec leurs formes différentes à chaque angle de vue. Les enfants peuvent aussi jouer en imaginant des vaisseaux spatiaux ou des fusées, un moment superbe.

 

 

 

 

Enfin, quatre petits kilomètres de marche un peu sportive – où grand-maman a juste raté son premier serpent australien apeuré par le babillage de Jérémy – nous amèneront à la superbe plage de Snake Lagoon, l’une des plus belles que nous ayons vues en Australie.

 

 

 

 

On rentrera finalement avec le lever de la lune qui terminera de façon idéale cette journée parfaite qui nous a laissés sans voix devant tant de beautés !

 

Pour notre dernier jour sur Kangaroo, on va d’abord dire au revoir à Copain (copain comme koala, pas comme cochon !) « notre » koala, avant de partir explorer la côte sud. On fait un premier arrêt à Vivonne Bay qui a plusieurs fois été classée parmi les plus belles plages d’Australie. Elle est effectivement très belle mais dans le froid et les nuages, les contrastes sont moins saisissants et on n’y reste pas trop longtemps. La promenade autour de la baie révèlera par contre de superbes vues sur les falaises et les eaux turquoises. Il faudra revenir ici en été !

 

 

 

On part ensuite en direction de Seal Bay pour y admirer une importante colonie d’otaries d’Australie. La plage est une fois de plus magnifique et les otaries adorables, même si on a préféré celles d’hier plus joueuses. Comme beaucoup d’endroits ici, le site est en outre payant, ce qui fait que l’on renonce à la promenade guidée pour approcher les otaries de plus près sur la plage vu le prix. On passera tout de même de longues minutes à les admirer depuis les passerelles qui surplombent les dunes et la plage et le spectacle est adorable.

 

 

 

 

Un pique-nique derrière les dunes de Bales Beach dans le froid presque polaire et on part en direction du Parndana Wildlife Park. D’accord c’est un zoo et on préfère les animaux en liberté mais Mélanie a insisté car on peut y porter un koala dans ses bras, ce dont elle rêve depuis longtemps. Après la visite du Machu Picchu, voilà donc, dans un autre registre, un deuxième rêve qui se réalise pour elle dans ce tour du monde. C’est une expérience inoubliable de porter ces petites boules de poil toutes douces contre soi, quel bonheur ! On l’aurait bien ramené avec nous !

 

 

Le parc regroupe toutes les espèces de l’île dans des enclos qui ne ressemblent heureusement pas trop à des cages mais permet aussi de nourrir les kangourous et les wallabies. Les enfants adorent et les adultes ne boudent pas non plus leur plaisir. Encore un moment de pur bonheur de pouvoir approcher ces animaux de tout près et de les caresser. On aura donc beaucoup aimé cet arrêt même si on continue à préférer les animaux en liberté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au final, notre aventure sur Kangaroo Island se termine bien trop vite à notre goût. On voulait vraiment y passer quelques jours car c’était l’un des rares endroits en Australie que Yanick ne connaissait pas et parce que Mélanie en avait envie depuis notre voyage de noces, mais on avait peur de ne pas voir d’animaux et de devoir affronter le même temps pluvieux qu’à Chiloé. Finalement, rien de tout cela et le séjour a été parfait du début à la fin : on a vu plus de marsupiaux que l’on aurait pu l’espérer et le temps a été relativement clément, voire plutôt ensoleillé même. On a vraiment tout adoré de cette île magique et d’avoir pu la découvrir en famille restera un souvenir inoubliable !

3 commentaires sur “Kangaroo Island

  1. J’avoue que c’est aussi un de mes rêves que e de porter et caresser un koala!
    Cette île semble enchanteresse… et j’aurais aussi adoré 😍
    Bonne continuation et on se réjouit de lire la suite! 😘

    J'aime

  2. Belle étape animale et minérale vous avez eu un beau concentré de la faune australienne!!!
    Quelle chance les Loulous!!!!
    Gros becs à toute la famille
    Roland

    J'aime

Répondre à Roland LOOPUYT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :