Kuala Lumpur

Au moment de planifier notre voyage en Indonésie, on ne s’est absolument pas inquiétés de la question du visa et on s’est donc aperçus un peu tard que nous comptions y rester quarante jours alors que le visa n’autorise un séjour que de trente… Après s’être un peu traités de tous les noms (mais on ne peut pas être bons tout le temps, n’est-ce pas !?), et avoir constaté qu’une prolongation de visa ou l’obtention d’un visa de soixante jours étaient trop compliquées, on s’est rabattus sur la seule option possible : sortir quelques jours du pays vers une destination pas trop éloignée, les choix possibles étant Kuala Lumpur ou Singapour. Nous avons choisi la première car c’était moins onéreux mais aussi, et surtout, en pensant que la ville était plus asiatique et authentique et qu’il y aurait plus de choses à y découvrir.

Voilà pourquoi, on se retrouve en voyage avant la suite de l’Indonésie. Une fois de plus, on perd une journée entière entre route, aéroport, avion et immigration et, après un départ à 9h30 de la villa, on est contents d’arriver à presque 19h00 dans notre appartement de Kuala Lumpur (Mélanie l’est encore plus, car, durant le vol, on a eu droit à des fortes turbulences avec des hôtesses qui devaient rester assises et paniquaient et, comme toujours en avion, elle a eu très peur). Gros changement de décor dans cette ville remplie de gratte-ciels et de béton mais on a un chouette appart’ qui nous rend la nostalgie de la villa moins difficile. Pour souper, on part à la recherche d’une gargote et, entre les bars et restaurants aux mille écrans et musique à fond, on déniche un petit restaurant thaï excellent, une bonne première soirée !

On se réveille malheureusement avec la pluie et Yanick avec un bon gros refroidissement. On profitera donc de la matinée pour jouer, dessiner et combler un peu le retard scolaire.

L’après-midi, les enfants et Mélanie partent à l’assaut du musée Petrosains, situé dans les fameuses Petronas Twin Towers, qui traite de la science et de la technologie de façon interactive et ludique. Cela nous permet de découvrir les tours symboles de la ville qui sont assez impressionnantes, tout comme l’immense centre commercial avec des boutiques de luxe à l’intérieur.

Quant au musée, on ne savait pas à quoi s’attendre et, au final, on a passé près de quatre heures géniales à tester tous les jeux et activités, de la salle sur l’espace à la reconstitution d’une plate-forme pétrolière, en passant par les jeux sur la vitesse, un « show scientifique » et même un cinéma en 3D. Certaines explications en anglais étaient un peu ardues mais les enfants ont vraiment adoré les attractions qu’ils ont toutes voulu essayer sans exception et ont tout de même appris une ou deux choses !  Le temps a passé tellement vite qu’à la fin, on a même dû se stresser pour terminer la visite avant la fermeture. Une vraie réussite et des enfants tout contents, succès encore couronné par le deuxième bain du tour du monde et une pizza pour souper, en voilà des loulous heureux !

Ce matin, réveil avec le soleil, ce qui change tout de même la perspective des alentours ! On commence la journée par une visite de la Masjid Wilayah Persekutuan, une superbe et énorme mosquée qui peut accueillir jusqu’à 17’000 croyants. Les constructeurs ont repris des éléments de tous les plus beaux monuments religieux musulmans, de la Mosquée bleue d’Istanbul à la mosquée d’Ispahan, en passant par le Taj Mahal, ce qui donne un résultat magnifique. Malheureusement, on ne pourra pas s’approcher trop près du mirhab (la niche qui indique la direction de la Mecque) mais on voit des photos des détails qui sont superbes. On a droit à une visite guidée gratuite avec une bénévole (qui a travaillé pour Nestlé et connaît donc Vevey, la ville où Mélanie a grandi, mais aussi Lausanne, le monde est petit!) qui nous donne des explications très intéressantes sur sa mosquée et sur l’Islam mais tente aussi de nous convaincre qu’il n’y a pas meilleure religion au monde, notamment pour la libération des femmes. On reste sceptiques mais on en apprend beaucoup et c’est passionnant. Alexis est définitivement très intéressé par tout ce qui touche à la religion, étonnant à son âge et étant notre fils, mais plutôt chouette.

On part ensuite pour le KLCC Park situé juste aux pieds des Twin Towers qui sont bien plus belles sous le soleil ! Le parc est aussi très sympa. Il y a une énorme place de jeu comme on en a rarement vu (mais il fait un poil trop chaud pour que les loulous puissent s’éclater totalement) et un plan d’eau pour que les enfants puissent jouer. On y passe un chouette moment.

Et enfin, on profite de notre skypool avec une superbe vue sur la tour de télécommunication Menara KL et de son jacuzzi d’où on peut apercevoir un coin des Twin Towers. Et pour rester dans le thème de la journée, souper moyen-oriental, un régal, surtout pour les loulous qui se sont gavés de pita.

Finalement, Kuala Lumpur s’est révélée très multiculturelle, ouverte et surprenante, loin de l’image de la capitale d’un pays musulman que l’on peut se faire. On ne peut pas donner notre sentiment sur le pays car on n’a pas vu la vraie Malaisie (on n’a, par exemple, rencontré aucun malais dans les divers restaurants, taxis ou hôtel), la seule chose que nous en ayons aperçu sur la route étant les plantations de palmiers pour l’extraction de l’huile de palme qui ont remplacé toute la forêt, un vrai gâchis environnemental ! Pour le reste, la ville ne nous a pas déplu car nous y avons passé des chouettes moments mais on cherche encore le côté authentique que l’on pensait y trouver. Maintenant, place à de nouvelles vacances à la mer et à la détox digitale, l’île où nous séjourneront ne possédant pas le wifi !

4 commentaires sur “Kuala Lumpur

  1. Comme quoi, une erreur de calcul peut avoir de bons côtés ….. Mais ne le dites pas aux Loulous. Bisous à vous tous – Alain

    J'aime

  2. Bravo pour cette visite inattendue à KL. J’en ai gardé un très beau souvenir, y ayant passé, à l’occasion d’un congrès une pleine semaine il y a une vingtaine d’années. Les Petronas venaient d’être inaugurées. Si vous y êtes encore, à ne pas manquer: le « Papiliorama » où j’ai vu en particulier les beaux insectes du monde. Quant au restaurant tournant au sommet de la tour TV, il est bien cher, mais la vue est à couper le souffle; c’était à l’époque le 6ème (sauf erreur) plus haut bâtiment du monde… Bises affectueuses à vous quatre. Jean Daniel (qui se remet à un rythme de sénateur…)

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :