Mandalay – Bangkok : du rêve au cauchemar

Notre séjour à Mandalay a déjà mal commencé avant même d’y arriver, plus précisément à l’aéroport (si on peut appeler cela comme ça !) d’Heho, où Jérémy a commencé à vomir et à avoir de la fièvre. Alexis n’allant pas mieux, l’état des troupes était donc plutôt mauvais au départ.

Mais le séjour a ensuite viré au cauchemar, Alexis ayant dû être hospitalisé dès la première nuit car il était en détresse respiratoire. On ne vous explique même pas l’état des urgences du City Hospital de Mandalay (qui semble pourtant le meilleur de la ville), les photos parlant d’elles-mêmes. Mélanie a d’ailleurs failli défaillir d’entrée quand elle a vu que l’infirmière lavait le thermomètre qu’elle allait mettre à Alexis avec du produit vaisselle…

La chambre était un poil en meilleur état, quoi que pas beaucoup plus propre et infestée de moustiques. On vous passera les détails mais il n’y a aucun drap ou serviette, juste de vieilles couvertures, il faut laver soi-même la vaisselle des repas (mais on ne nous donne rien pour cela) et, une fois de plus, aucun médecin ou infirmière ne porte de gants ou de blouse. Niveau hygiène, c’est donc totalement la catastrophe. Côté médical, ce n’est pas mieux puisque le diagnostic a changé toutes les demi-journées, tout comme la médication (que l’on doit nous-même administrer à Alexis, mais heureusement car cela a permis à Mélanie de ne pas lui donner de paracetamol comme demandé juste trois heures après une première prise alors qu’il faut attendre six heures et de renoncer à un anti-toussif qu’un médecin nous a par la suite dit qu’il ne fallait pas donner…). Sans compter que l’on n’est pas passés loin d’une catastrophe quand un matin, une infirmière n’a pas réouvert assez l’oxygène et qu’Alexis, qui n’avait évidemment pas de monitoring, est à nouveau parti en grande détresse respiratoire.

On a donc vécu deux jours de pur cauchemar, d’autant qu’on n’avait pas de possibilité de communiquer entre le parent à l’hôtel avec Jérémy malade et celui à l’hôpital. Heureusement que la gérante de notre hôtel a été adorable et nous a mis à disposition un chauffeur qui nous a transporté et même une fois amené un repas. C’est donc avec un énorme soulagement que Mélanie et Alexis ont été rapatriés vers Bangkok par un vol médicalisé organisé par la Rega. Le staff médical de l’avion était plus équipé que tout l’hôpital de Mandalay et on a vraiment été bien pris en charge. Les formalités d’entrée dans le luxueux terminal des jets privés, un contraste saisissant et déconcertant après l’hôpital birman, ont aussi été facilitées et on a fini par arriver exténués au Bangkok Hospital où on a découvert la chambre d’Alexis à 4h00. Rien à voir avec le Myanmar ici, tout semble vraiment hyper professionnel, les médecins compétents et les infrastructures à la pointe et on a l’impression que l’on sera dans de bonnes mains.

Yanick et Jérémy ne pouvant pas venir à bord de l’avion médicalisé faute de place, ils nous ont rejoints le lendemain à Bangkok par un vol de ligne organisé par le TCS. Dire qu’on pensait ne jamais avoir besoin de la Rega ailleurs qu’à la montagne ni de nôtre livret ETI…Il faut en tout cas leur tirer un grand coup de chapeau car ils ont été hyper efficaces et réactifs et on leur en sera éternellement reconnaissants.

Au final, notre séjour au Myanmar aura donc été écourté d’une dizaine de jours et nous n’aurons pas pu découvrir les deux plus belles destinations, Mandalay et Bagan. Nous aurons quand même eu le temps de découvrir un peuple incroyablement gentil, généreux, souriant, accueillant et chaleureux, qui, dans les moments difficiles que nous avons vécus, nous ont toujours soutenus et aidés. Nous avons aussi eu un aperçu des beautés du pays et, malgré les circonstances, on en gardera tout de même un bon souvenir. A l’unanimité, on a donc décidé qu’on y retournerait, c’est sûr !

Et maintenant les dernières nouvelles du front :

Alexis est à présent soigné par de bons médecins qui lui ont diagnostiqué une grippe qui s’est compliquée en pneumonie. Cela fait deux jours qu’il n’est plus sous oxygène et il doit subir des séances de physio deux fois par jour dans le but qu’il expectore les saletés contenues dans ses poumons. Il doit aussi beaucoup s’hydrater. Il a retrouvé le sourire et cela fait un bien fou !

Quant à Jérémy, il tente de se soigner au mieux en restant à l’hôtel. La situation n’est pas facile pour lui puisqu’il reçoit moins d’attention de notre part et qu’il doit souvent rester seul en attendant le retour de l’hôpital du parent qui va s’en occuper (les trajets sont longs et pas forcément idéaux pour lui qui est épuisé et fébrile). Aujourd’hui, on lui a diagnostiqué une grippe, une bronchite et une otite et il doit prendre une liste impressionnante de médicaments mais cela lui a permis de rester un peu jouer à l’hôpital avec son frère. Nos deux loulous étaient tout heureux de se retrouver et ont rigolé comme des baleines en se racontant des bêtises toute la journée.

Enfin, ce qui devait arriver arriva, Mélanie a aussi été testée positive à la grippe… Heureusement que Yanick tient la route lui !

Au passage, on a « fêté » les six mois de notre départ chacun d’un côté, Yanick avec les restes du plat d’Alexis à l’hôpital et Mélanie dans la chambre d’hôtel avec Jérémy endormi juste après l’apéro…

Voilà, on va maintenant prendre tout le temps qu’il faut pour nous soigner et on vous donnera des nouvelles quand l’aventure aura repris son cours.

8 commentaires sur “Mandalay – Bangkok : du rêve au cauchemar

  1. Wouha, quelle histoire et surtout qu’elle angoisse!!! J espère que vous allez tous mieux maintenant!
    Une fois de plus, on peut apprécier la chance qu’on a, en tant qu’européen, de pouvoir prendre la Rega et accéder à des soins moderne!!!
    Allez, que du bonheur pour la suite!

    J'aime

  2. C’est là qu’on se rend compte qu’on n’est pas grand chose sur terre!
    C’est dans ces moments oú il faut être fort!
    Bon courage à vous, reposez vous bien et à bientôt…

    J'aime

  3. Remettez-vous vite et bien et à très vite pour la suite de vos belles aventures 🙂 Merci pour les nouvelles!

    J'aime

  4. Marika et moi pensons fort à vous dans ces épreuves
    Nous souhaitons à Alexis et Jéremy un rapide rétablissement et bon courage à vous deux
    Bien affectueusement
    Roland&Marika

    J'aime

  5. Oh mes pauvres.
    On pense bien à vous et nous vous souhaitons de bons rétablissements.
    Donnez nous vite de bonnes nouvelles
    Amitié
    Annick et Christophe

    J'aime

  6. Reposez vous bien. On pense à vous car ce n’est pas agréable d’être malade, en plus loin de la maison et des soins médicaux. Alexis a été très courageux ainsi que Jérémy. Bravo à vos 2 petits gars! Reposez vous bien et vivement la suite de votre programme! Bisous MMM&M

    J'aime

  7. Comme ces moments ont dû être pénibles! Alexis et Jérémy ont effectivement été très courageux. Je pense bien à vous 4 et vous souhaite un très bon rétablissement. Bisous.

    J'aime

Répondre à Roland LOOPUYT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :