Le lac Inle

Mélanie avait quelques craintes sur les compagnies d’aviation locales qui n’ont pas bonne réputation, mais celle que l’on a choisie après moult vérifications, qui est la seule autorisée à voler en Europe et ne figure sur aucune liste noire, s’est révélée excellente et notre vol jusqu’à Heho, au centre-est du pays, s’est déroulé sans encombre. De là, on a encore roulé environ 30 minutes avant d’arriver à Nyaungshwe, la ville qui est le principal point d’accès au lac Inle, pour lequel nous sommes venus jusqu’ici.

IMG_2942_resultat

L’ambiance est plutôt sympathique et détendue et les rues sont très calmes, la plupart des touristes se rendant toute la journée sur le lac. En plus, il fait beaucoup plus frais qu’au sud (et même trop froid la nuit, 17 degrés ça calme après les 30 degrés de Yangon), ce qui est bien agréable. Même si la ville, en fait plutôt le village, est assez pauvre et peu développé, on lui a trouvé un certain charme, notamment un petit côté endormi qui faisait du bien après la frénésie de klaxons de Yangon. En plus, on a de nouveau un super joli petit hôtel, où on occupe deux bungalows reliés par une chouette terrasse en bois. Celle-ci sera un vrai plus puisque, Alexis étant toujours malade, il nous faudra de nouveau nous partager les visites.

Le premier jour, c’est avec Mélanie que Jérémy part à la découverte des pagodes de la ville qui sont désertées car il y a une fête pour inaugurer le nouveau temple (à ce que l’on a compris en tout cas). On ira aussi y faire un tour et là, c’est une foule qui se presse partout. Il y a de la musique à fond, des stands de nourriture, des marchands, des matchs du sport national (qui se joue avec une balle en rotin tressé d’une douzaine de centimètres que l’on ne peut toucher qu’avec la tête et les pieds et que l’on doit envoyer par-dessus un filet de volley). Avec un peu d’imagination, on se croirait presque au Paléo ! On trouve aussi une place de jeu bien délabrée mais qui fera tout de même le bonheur de Jérémy, qui s’ennuie de plus en plus de ne pas pouvoir jouer avec son frère.

Le lendemain, c’est Yanick qui part une journée sur le lac Inle avec Jérémy pour visiter les principaux sites d’intérêt. Outre l’observation des fameux pêcheurs et de leur technique particulière pour pagayer avec un pied, ils ont pu visiter un monastère, une pagode, plusieurs villages typiques, des jardins flottants et beaucoup d’ateliers : joailliers, constructeurs de bateaux, tisserandes et fabricants de cigare notamment. Jérémy a adoré voir les artisans à l’œuvre et entendre leurs explications, tout comme la promenade en bateau sur le lac, et la journée entre hommes a été magnifique pour eux.

Pendant ce temps, malheureusement, l’état d’Alexis se péjorait et Mélanie l’a donc à nouveau amené chez le médecin. Il n’y a ici aucun cabinet ou clinique aux standards internationaux et c’est chez le médecin du village que l’on se rend. Dès l’arrivée du médecin en t-shirt et jupe traditionnelle birmane (pas l’ombre d’une blouse à l’horizon !), on a la chance de passer devant tout le monde, ce qui a été très gênant, et Alexis peut s’installer sur la table de consultation qui occupe un cagibi ouvert sur la « salle d’attente ». Le docteur, qui ne s’est évidemment pas lavé les mains avant, lui fait ouvrir la bouche, l’ausculte et lui prend la température. Il jette un œil ironique sur les analyses de Yangon et ne pose aucune question puis nous donne du paracetamol en suppositoires et ce qui s’avèrera être un antibiotique à large spectre pour les troubles ORL notamment, sans grandes indications de posologie, avant de nous congédier. La « consultation » a dû durer au moins cinq minutes… Le soir cependant, après une prise d’antibiotique seulement, Alexis tousse déjà beaucoup moins et il peut même passer une assez bonne nuit qui le voit se réveiller presque sans fièvre pour la première fois depuis six jours. Un grand ouf de soulagement pour nous, une reconnaissance éternelle au médecin et un petit tacle à la médecine moderne…

Mélanie peut donc partir avec Jérémy un peu rassérénée pour voir les pêcheurs et un joli village sur pilotis. Le mythe est bien écorné lorsqu’elle s’aperçoit que les pêcheurs attendent les bateaux pour se mettre en position pour la photo et ne partent à la pêche qu’aux billets ! C’est très décevant et cela a aussi bien énervé Yanick hier, lui qui avait découvert le lac authentique il y a quinze ans ! Mais les vues sont belles malgré tout. Le village sur pilotis est par contre très joli et authentique.

De retour, on visite encore un bouddha assis, un vieux monastère en bois très joli et un stupa avec des galeries emplies de bouddhas de toute beauté. Une belle journée pour oublier un peu les inquiétudes de ces derniers jours.

Notre escapade au lac Inle nous laissera finalement un grand goût d’inachevé puisque nous aurions vraiment adoré découvrir ces lieux magnifiques en famille. Les visites dans ces conditions ne sont pas faciles, l’angoisse l’emportant largement sur le plaisir. Il faut aussi dire que tout ce que l’on lit ou entend sur la médecine ici ne nous encourage pas à la confiance puisque tout le monde s’accorde à dire qu’il faut aller se faire se soigner à Bangkok… Il y a des situations où il serait bon d’être à la maison ! Heureusement que l’on a pu compter sur les employés de notre hôtel qui se sont montrés adorables et se sont pliés en quatre pour nous ainsi que sur le soutien de tous à distance. Ce soir, Alexis semble sur la voie de la guérison – ce qui est de loin le plus important – et on croise les doigts pour que l’on puisse repartir à  l’aventure tous les quatre en pleine forme au plus vite.

2 commentaires sur “Le lac Inle

  1. On vous croise les doigts pour une suite de voyage dans les meilleures conditions de santé pour tous! Et un gros bisou à Alexis❤️

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :