La remontée du Mékong de Luang Prabang à Huay Xai

Encore un réveil aux aurores pour embarquer au lever du soleil sur le bateau qui va nous emmener en deux jours jusqu’à la frontière avec la Thaïlande en remontant le Mékong. L’arrivée est prévue à 17h00 et on a presque dix heures de croisière devant nous puisqu’un seul arrêt est prévu. C’est beaucoup moins rapide que le minivan mais on ne regrette pas du tout ce choix qui nous permet d’admirer des somptueux paysages. Comme nous sommes en saison sèche, de nombreux rochers jalonnent les superbes rives bordées de plages de sable immaculé, c’est de toute beauté.

Le « slow travel » n’étant pas forcément du goût des loulous par contre, heureusement que l’on a choisi un bateau relativement luxueux et spacieux, ce qui nous permet d’avoir une table où jouer aux cartes, lire, faire des dessins, écouter des histoires, faire l’école, bref les occuper pour qu’ils ne démontent pas le bateau !

On s’arrête tout de même pour une rapide visite de la jolie grotte de Pak Ou qui abrite plus de 4’000 bouddhas.

On passe la nuit à Pakbeng car la navigation de nuit est beaucoup trop dangereuse, le bateau risquant de heurter des rochers. Le village consiste en une seule rue bordée de guesthouses, de restaurants et de bars où les jeunes backpackers continuent la beuverie commencée sur leurs bateaux mais la vue est assez belle sur la rivière et les enfants sont contents de pouvoir jouer un moment dans le sable après cette longue (pour eux, car les parents ont assez apprécié de pouvoir enfin lire un peu, couchés au soleil sur les banquettes) journée d’inactivité.

Rebelote le lendemain, départ à 7h00 tapantes dans le froid et la brume matinale. On fait un arrêt dans un petit hameau peuplé de Khamus (l’une des ethnies du Laos), sans eau courante ni électricité. Vingt-et-une famille, ce qui représente environ 160 personnes, vivent ici au milieu des poules, des cochons et des chèvres. Il y a, comme dans tous les villages au Laos, un nombre assez incroyable d’enfants. Tout le monde a l’air assez désœuvré mais on nous dit que les enfants sont en vacances et qu’ils vont tout de même à l’école dans un autre village. C’est assez marquant de voir comme ils sont contents de recevoir les restes de nos petits déjeuners et quelques stylos et blocs de feuille. On espère que les loulous vont en garder le souvenir et faire plus attention à leurs affaires et à la chance qu’ils ont (sur ce point, on croit que c’est déjà  le cas depuis le Laos).

Les paysages sont tout aussi magnifiques qu’hier et la croisière est vraiment relaxante (on n’aura jamais autant lu depuis notre départ que durant ces deux jours !). Cela nous a vraiment beaucoup plu. Quand on arrive sur la partie du Mékong qui sert de frontière entre le Laos et la Thaïlande, il est assez frappant de constater la différence entre les deux rives. Sur le côté thaï, on aperçoit des grands bâtiments en béton, des parcs avec des arbustes taillés et entretenus, alors qu’au Laos il y a soit de la nature totalement préservée, soit des villages très pauvres avec beaucoup de déchets qui jalonnent leur rive. C’est vraiment fou.

On passe sur un autre pont de l’Amitié et nous revoilà déjà en Thaïlande après 21 jours au Laos. C’est une étape que nous avons vraiment énormément appréciée même si le voyage y a été plus rude qu’ailleurs, surtout en ce qui concerne les transports et les hébergements. On a vu des paysages sublimes, on a été très impressionnés par l’histoire tragique du pays, marqués par les villages que l’on a traversés et on a tous craqué pour la beauté de Luang Prabang. Bref, une très très belle étape !

On se rappellera de notre retour en Thaïlande puisque le soir on aura la chance d’observer la super Lune bleue de sang (trois phénomènes astrologiques durant la même nuit, ce qui ne s’était pas produit depuis plus de 150 ans et l’occasion d’une leçon d’astrologie pour les loulous) au-dessus du Mékong, depuis la terrasse de notre chambre à Chiang Khong. Un magnifique spectacle !

2 commentaires sur “La remontée du Mékong de Luang Prabang à Huay Xai

  1. Plus beaucoup le temps de regarder. Productivité oblige!
    Merci encore pour le dépaysement…

    J'aime

  2. Ça me fait très plaisir de revoir avec vous la grotte des 4000 bouddhas et le même village khamu! Ce sont de beaux souvenirs pas si lointains…
    Cette croisière et si relaxante et apaisante de par la nature bordant les rives !
    Bises 😗

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :