Le parc national de Khao Yai

D’après le Lonely Planet, la bible du back-packer, le parc national de Khao Yai est classé parmi les plus beaux parcs du monde. Couvrant 2’168 km2, il comprend l’une des plus vastes forêts de mousson intacte du continent asiatique et un sommet culminant à 1’350 mètres, englobe cinq zones de végétation (dont la forêt tropicale), possède quantités de cascades mais surtout abrite de nombreux animaux (on y a recensé près de 70 espèces de mammifères et 300 espèces d’oiseaux), au nombre desquels une population d’environ 250 éléphants sauvages, une cinquantaine de tigres, des ours, des léopards, des loutres, des cerfs, des macaques, des gibbons, des calaos et forcément, quelques araignées et serpents (notamment des cobras royaux).

Voilà pour la théorie. En pratique, on réserve un tour d’une journée avec un guide pour essayer d’observer l’une ou l’autre espèce, en espérant voir plus de singes que de serpents… Mais on croise surtout les doigts pour voir des éléphants, sans se faire trop d’illusions quand même, et on n’en parle pas trop aux enfants, de peur qu’ils ne soient déçus.

Départ à 8h30 en pick-up pour un premier arrêt à un mirador dans le but principal de s’équiper de chaussettes anti-sangsues, ça promet !

En chemin, on aperçoit déjà plein de macaques au bord de la route dont d’adorables bébés.

On s’arrête aussi pour voir deux calaos (des sortes de toucans) et des gibbons (des singes). Ensuite, départ pour trois heures de marche dans la jungle en direction d’une tour d’observation. Mélanie n’est pas très rassurée par les bêtes que l’on risque de croiser, mais essaie de faire bonne figure jusqu’à ce que le guide nous annonce fièrement qu’il part à la recherche de serpents… Le pire, c’est qu’il nous en a trouvé un… Là, c’est Alexis qui commence à avoir peur et Mélanie qui doit le rassurer, alors qu’elle n’en mène pas large !

Ouf, on finit la marche sans ne plus rien voir, si ce n’est une très belle végétation de jungle, puis de prairie. Au passage, on observe encore une magnifique biche qui s’enfuit en sautant élégamment loin de nous, magnifique !

Après le dîner, on marche vers ce qui semble être le peak de la journée puisque le guide nous en parlé dès la première minute : la cascade Nam Tok Kong Kaew, soit celle qui figure dans le film « La plage » avec Leonardo DiCaprio. Pas de chance avec nous, cela ne nous impressionne pas du tout puisqu’on n’a même pas vu le film ! Ceci dit, la cascade est superbe.

De retour au pick-up, le guide nous dit que des éléphants ont été aperçus. Du coup, le chauffeur fonce à toute vitesse sur les routes. On n’ose pas encore trop y croire mais tout à coup, là, juste devant notre voiture, il y a en a un magnifique ! C’est très impressionnant et magique de voir un tel animal en liberté et on en reste abasourdis. Mais, on n’est pas au bout de nos découvertes : un peu plus loin, c’est carrément un troupeau  de cinq ou six animaux, dont deux bébés, qui sont là en train de se baigner dans la boue. On n’en croit pas nos yeux ! C’est magique : les parents sont tout fous comme des enfants et les loulous super impressionnés.

Une fois repartis, on crie tous dans le pick-up tellement on est contents et reconnaissants de la chance que l’on a. Arrivés au départ d’un nouveau sentier en direction d’une cascade, on découvre encore un éléphant. Décidément, on va en voir plus que de singes !

La cascade est aussi magnifique, même si, en comparaison, c’est évidemment moins impressionnant !

On repart et on tombe sur des éléphants qui se battent, puis sur un nouveau troupeau de mamans avec leurs bébés. Au final, c’est avec le soleil couchant que l’on regagne notre hôtel, des étoiles plein les yeux ! On a eu une chance incroyable et on a tous le sourire jusqu’aux oreilles. Les loulous mettent une note de 1000 à leur journée, les parents pas loin, quel bonheur ! On a tellement hâte de partager cette journée de rêve que l’on se met au blog dès notre arrivée !

2 commentaires sur “Le parc national de Khao Yai

  1. Quel changement de décor après l’Argentine ! Suis impressionnée par votre facilité d’adaptation, puis à toujours trouver des endroits magnifiques (même si on a le Lonely Planet, il faut encore le lire à fond !) qui vont laisser des souvenirs inoubliables tant aux parents qu’aux enfants et qui par la même occasion me font voyager et rêver. Un grand bravo et vous embrasse bien fort tous les quatre.

    J'aime

  2. Vous avez été chanceux de pouvoir observer autant d’éléphants et de si pret
    Les Loulous n’aurons plus peur de rien aprés ce spectacle
    Kissous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :