Les chutes d’Iguazu

Deux fois deux heures de vol et on atterrit dans un autre monde : climat tropical humide (le taxi affiche 28 degrés à 19h00), palmiers, jungle environnante et foule de touristes, un changement radical après le petit air frais et les plages solitaires de Bariloche !

La région d’Iguazu marque la frontière de trois pays, l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. Après quelques cogitations, on décide finalement de passer toute notre semaine à Puerto Iguazu, du côté argentin des chutes et de visiter la partie brésilienne en une journée car il semble que Foz do Iguaçu au Brésil est moins charmante. Dieu sait ce que cela doit être car pour notre part, on n’a vraiment trouvé aucun charme à Puerto Iguazu…

Le côté argentin

Comme on a bien le temps, on le visite en deux jours, le premier, pour parcourir les sentiers inférieur et supérieur des chutes et le deuxième pour refaire le sentier inférieur, qui est largement le plus beau à notre avis, avec en prime un détour sur un chemin où il n’y a presque personne (ce qui vaut son pesant d’or ici), et enfin aller admirer la Garganta del Diablo, un magnifique point de vue qui surplombe la plus grande chute (et mouille en conséquence). Une fois les hordes de touristes malpolis oubliées (Yanick a quand même eu droit à des insultes d’un guide et d’un touriste français car il a osé prendre une photo de nous après avoir attendu qu’ils aient fait mille clichés avec trois appareils différents…) et dépassées (le défi ici est de réussir à marcher plus vite que les groupes scotchés sur les étroites passerelles), on découvre un site grandiose et d’une beauté éblouissante. On en reste bouche bée et on ne regrette pas le détour.

A part la foule, le seul autre petit bémol, ce sont les coatis, des petits animaux très mignons en apparence mais qui ont pris l’habitude d’être nourris par les touristes. Ils sont du coup devenus sans peur et n’hésitent pas à venir chercher la nourriture jusque dans les sacs ou presque. Il est donc impossible de manger son pique-nique sans se faire quasiment attaquer. Au vu des photos de morsures qui jalonnent le parc, cela ne donne pas envie et fait carrément peur à Alexis qui sursaute à chaque vision de coati qui se rapproche. Bon, avouons que Mélanie n’en menait pas large non plus quand un coati s’est attaqué à nos morceaux de pain et qu’elle a lâchement fui en lançant le paquet à la tête de Yanick … Heureusement, après trois jours, les enfants sont devenus fans et ont même acheté une peluche coati en souvenir du Brésil ! Et on doit dire, mais on s’excuse d’avance auprès de nos amis français, que l’on préfère largement les coatis aux touristes français…

Après des heures de marche sous une chaleur torride, on profite au maximum de la piscine de notre hôtel. Les loulous sont aux anges et ne s’arrêtent plus de plonger. Jérémy fait d’énormes progrès puisqu’il fait ses premiers sauts tout seul ! On est super fiers et on espère que l’on arrivera à lâcher ses manchons avant la fin du voyage. Quant à Alexis, il commence lui à maîtriser les vrais plongeons ! La classe !

 

Le côté brésilien

La vue de ce côté-ci est toujours aussi époustouflante et plonge sur l’entier du site. A force de marcher au pas et en file indienne, on commence par contre parfois à avoir des envies de génocide de l’humanité entière…

On se laisse aussi tenter par une virée en bateau tout près des chutes (mais la version sèche, Alexis refusant de se faire doucher). Les loulous ont adoré le côté carrousel du hors-bord et crié tout ce qu’ils pouvaient dans les rapides et les parents ont beaucoup aimé les vues impressionnantes des chutes du dessous.

Après les chutes, on visite encore le parc des oiseaux qui se trouve juste en face. On y retrouve certaines espèces croisées en liberté ce qui est forcément moins chouette mais aussi de magnifiques aras que l’on ne verra malheureusement pas très bien, l’orage tropical ayant éclaté.

Et pour terminer en beauté cette magnifique journée, on a une jolie surprise pour les loulous : un souper avec grand-maman et Ana, la copine qui voyage avec elle. De courtes mais très belles retrouvailles avant le séjour de Buenos Aires. Les garçons ne lâchent pas grand-maman, qui a de la peine à en placer une, et on passe un super moment en partageant un bon repas.

Malheureusement après ces trois jours fantastiques, on a moins de chance pour la fin de notre séjour à Puerto Iguazu : pluie torrentielle, voire tempête tropicale, au programme pendant deux jours, ce qui nous empêche d’abord de dormir, puis de lézarder au bord de la piscine comme on l’avait prévu et nous contraint aussi à échanger le superbe lodge avec salon que l’on avait réservé contre deux chambres d’hôtel communicantes bien banales, la tempête ayant coupé l’électricité. Les parents sont bien grognons et déçus, d’autant que côté activités à Puerto Iguazu ce n’est pas la joie… On va quand même voir la borne des trois frontières du côté argentin, une esplanade où l’on voit les deux autres pays de l’autre côté de la rivière et marcher dans la ville, dont on n’a jamais trouvé le centre réel (ni le charme). Vivement dimanche (le soleil est annoncé de retour) et Buenos Aires !

7 commentaires sur “Les chutes d’Iguazu

  1. Bravo les jeunes photos superbes belle aventure profitez bien on vous suit depuis le Valais 😂Amitiés et bonne route.

    J'aime

  2. Bravo les jeunes, photos superbes, belle aventure, profitez bien, on vous suit depuis le Valais, amitiés et bonne route.👏🌞

    J'aime

  3. Tres beau site ces chutes dommage troublées par quelques malotrus!!!!
    Suis fier des exploits aquatiques des Loulous
    La joie des enfants d’avoir retrouver Grand Maman (et celle des parents)
    Apres la nature sauvage vous allez retrouver la cité de Buenos Aires,attentionauchoc!!
    Bisous à Tous
    Roland Papy de Cannes

    J'aime

  4. Après plusieurs jours à avoir déserté votre blog 😬Oui il y en a qui sont restés bosser et qui sont débordés 😉 c est avec plaisir que je voyage quelques instants Avec vous ! Grosses bises à tous et Continuez à Nous faire rêver avec ces belles photos

    J'aime

  5. Grandiose Foz d’Iguazu! On y va en janvier…. Promis, je dirai à David de bien de tenir en tant que « touriste français »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :