Chiloé

Départ aux aurores ou presque pour Chiloé qui est en fait un archipel dont nous allons découvrir l’île la plus grande, la cinquième du continent en taille. La route est coupée par un trajet en ferry que nous passerons malheureusement dans la voiture vu la pluie. Le temps ici est océanique et glacial. Il y a un vent à décorner les bœufs, il fait un froid de canard et le ciel passe du bleu au noir en cinq minutes, ce qui est assez déconcertant.

On a choisi de dormir dans la capitale, Castro, connue notamment pour ses palafitos, des maisons sur pilotis, qui sont en effet magnifiques.

On va d’ailleurs dormir dans l’un d’eux qui a été superbement rénové. On va se sentir super bien ici ! Mélanie surtout est heureuse de retrouver une chambre où il fait plus de 18 degrés (les garçons eux ont trop chaud…) et une douche bien chaude. L’hôtel a aussi une superbe partie commune qui fait cuisine et salon dont on squattera la grande table pour l’école, les parties de Uno et l’apéro !

Le dimanche à Chiloé on va…. à l’église ! Enfin, on les visite en tout cas, on n’a pas changé à ce point-là… C’est en effet l’une des autres curiosités de l’archipel qui compte une soixantaine d’églises en bois colorées dont une partie (16) est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. On prend donc le ferry pour l’île Quinchao dont on fait un petit tour des villages, Achao, Palqui, Huyar et Curaco de Vélez. Au passage, on emprunte une route assez pentue qui arrive droit … dans la mer. Finalement, cette Gol est une vraie tout-terrain ! Les paysages sont à nouveau superbes et on se régale, surtout quand la pluie s’arrête, ce qui n’est pas forcément fréquent…

A part la messe par contre, il n’y a pas une grande animation par ici le dimanche. On trouve quand même une épicerie ouverte à Dalcahue sur la côte au retour du ferry. Les enfants sont contents de leur paquet de chips et peuvent même chasser les coquillages sur la plage. Que demander de plus !

Le soir, on goûte au plat traditionnel chilote, le curanto, composé de moules, de palourdes, de saucisses, de jambon, de pain de maïs, de pommes de terre, et on en oublie, le tout cuit normalement dans un trou et recouvert de pierres. A défaut d’être fin, c’est en tout cas bien roboratif et le Chardonnay va bien avec (au contraire de tous les ingrédients qui ne sont pas forcément un mariage de saveurs parfait…)

Pour notre troisième jour à Chiloé, on décide de partir à Queilen car on a vu sur une carte que l’on peut y voir des pingouins et des dauphins. Sur la route, arrêt à Chonchi pour son église et son bord de mer. Quant à Queilen, bon d’accord on n’a pas réservé de tour, mais bon, il n’y a à première vue ni agence, ni bateau qui part de là, ni personne tout court d’ailleurs. Bref, on fait vite demi-tour vu le peu d’intérêt du lieu. Tant pis pour les pingouins. Retour à Chonchi par les routes de traverse du centre plus rural de l’île. Le pique-nique est bon mais les enfants sont frustrés de plage car un chien errant a décidé de jouer avec eux et ils ne sont vraiment pas fans ! Le soir, gratin de crabe et Chardonnay, what else !

Sur la route du retour à Puerto Montt, sous une pluie battante pour changer, on découvre de nouvelles églises, dont la plus belle de l’île à notre avis (ouf, le détour de Mélanie a valu la peine) et à nouveau de beaux paysages côtiers. On doit tout de même renoncer à poursuivre sur la route sablonneuse par peur d’ensabler la Gol et on rejoint le ferry par la route principale.

Notre séjour à Chiloé et au Chili se termine déjà. On est vraiment très contents d’avoir changé nos plans pour découvrir ce pays qui nous a plu notamment pour ses traditions culinaires et œnologiques (cela n’étonnera personne !) mais aussi par la diversité de ces paysages. Les gens sont très accueillants et sympathiques et on a fait de chouettes rencontres de voyageurs. Bref, une réussite, sauf pour le temps.

Un commentaire sur “Chiloé

  1. Merci pour vos récits chiliens et les chouettes photos👍
    J’espère que le temps sera plus clément 🌞
    Nous on rentre de deux superbes semaines en Sicile ! Soleil, baignade, sites archéologiques et découvertes d’une excellente cuisine… à tomber!
    Gros becs

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :