Roadtrip de Perth à Darwin : la dernière étape de Nitmiluk National Park (Katherine Gorge) à Darwin

On dit au revoir à nos amis les wallabies et on se dirige vers Leliyn (Edith Falls), un site plus au nord du parc. Une petite marche nous permet d’admirer le bassin inférieur mais surtout de grimper jusqu’au bassin supérieur, une magnifique piscine naturelle avec une douche sous la cascade. Vu la chaleur, on ne se fait pas prier pour se jeter à l’eau ou s’humidifier pour Jérémy (!). Le site est splendide et on ne regrette pas notre arrêt, même pas après avoir aperçu un habitué du camping semble-t-il !

Le Litchifield National Park sera la dernière grande étape de notre roadtrip puisque nous avons prévu d’y passer quatre jours. Ce parc est moins connu que le Kakadu voisin, que nous avions découvert – et adoré – il y a neuf ans, et nous avions envie de l’explorer car il semble très beau. On en a un premier petit aperçu en allant admirer des termitières géantes construites par des termites cathédrales et des termites magnétiques. Le site est toutefois un peu décevant car il faut se contenter de voir les termitières d’assez loin depuis un chemin de passerelles et certaines termitières sont même entourées de barrières. Le tout n’est donc pas très sauvage.

On est ensuite contraints de nous arrêter dans un camping en dehors du parc car, à l’intérieur, il n’y a que des campings basiques sans électricité et que nous devons recharger nos appareils. On profite donc d’un après-midi de repos pour refaire un peu d’école (à croire que tout a été oublié, grrr, on va devoir reprendre nos élèves en mains !), jouer et piquer une tête dans la piscine.

Le lendemain, on part en direction du nord du parc national. La deuxième déception sera que la route qui permet de rejoindre les différents sites est entièrement goudronnée tout du long et Yanick ne peut donc plus s’en donner à cœur joie avec le 4×4 !

On fait une première marche à Walker Creek jusqu’à des jolis bassins où on se baignera dans l’eau transparente. Ce n’est par contre pas le « bijou » que l’on nous avait promis et le ruisseau semble plus proche du Talent que des gorges du Kimberley !

Ensuite, un arrêt pique-nique à « Cascades » où on renonce à marcher car cela ne semble pas très intéressant au vu du panorama depuis le « lookout » (peut-être le plus moche depuis notre arrivée en Australie !).

Enfin, le site phare du Litchfield, les Wangi Falls qui, elles, sont superbes (mais trop peuplées). On marche jusqu’au sommet sur la version locale du sentier « rocky », soit un ou deux cailloux ici ou là. Il y a même des parties bétonnées, on est consternés ! Les points de vue sont par contre très jolis car on surplombe les chutes et la forêt tropicale. Le climat a en effet changé. Il fait par ici très humide et, après la savane, on découvre la jungle locale.

On profitera ensuite d’une baignade bien méritée car on souffre vraiment de la chaleur et de l’humidité. En plus, l’eau ici est bien plus chaude que dans les gorges, c’est donc plus agréable de barboter !

Après une soirée et une nuit tropicales, humides et infestées de moustiques, qui nous voit nous réveiller tout aussi mouillés que lorsqu’on s’est endormis, et nous font presque oublier comme on a adoré le camping jusqu’ici, on part en direction des Tolmer Falls, des jolies chutes que l’on admire depuis une plateforme.

On va ensuite profiter des superbes bassins et petites cascades du Buley Rockhole qui serait idyllique si ce n’était pas le Rimini local… On apprécie tout de même la baignade malgré la foule, on joue les explorateurs dans les cascades et les bassins et Alexis s’éclate à se laisser emporter par le courant d’une plus grosse chute. Un chouette arrêt.

On se dirige enfin vers le dernier site, les Florence Falls. Encore une fois, les chutes en elles-mêmes sont superbes mais le site bétonné est très peuplé et ne nous impressionne pas réellement du coup.

IMG_1071_resultat

Au final, le Litchfield National Park, malgré des sites très beaux, restera une déception pour nous qui nous attendions à un parc sauvage et nature comme on les avait connus jusque-là alors que nous nous sommes retrouvés au milieu de chemins bétonnés et de hordes de visiteurs bières à la main pas du tout sympathiques. On décide donc de le quitter sans y dormir une nuit de plus et de se rapprocher de Darwin pour profiter d’un après-midi et d’une journée tranquille dans un camping où les enfants pourront jouer sur un « jumping pillow », dans l’aqua splash et dans la piscine. Ils l’ont bien mérité après ce périple qui n’a pas toujours été de tout repos pour eux et durant lequel ils nous ont bluffés et se sont montrés exemplaires.

Après 46 jours et quelque 8’485 kilomètres de périple, nous voilà à Darwin. Yanick se réjouissait de faire découvrir la côte ouest de l’Australie aux enfants, Mélanie rêvait de découvrir cette région où Yanick avait promis de l’emmener il y a neuf ans et qu’il lui avait tant vantée, et les enfants avaient seulement hâte de partir à l’aventure. Au final, on peut dire que la réussite est absolument totale. On a adoré chaque centimètre de route ou presque et il n’y a pratiquement pas un jour où nous n’avons pas vu des paysages grandioses et superbes. Ce périple a en plus été le plus riche de toute l’aventure, à tous les niveaux : humain, car nous avons fait de très jolies rencontres, mais aussi appris à mieux nous connaître entre nous et nous-même, à dépasser nos peurs et à sortir de notre zone de confort, découvertes, car, comme on l’a déjà expliqué plus haut, on a vu des paysages époustouflants presque tous les jours et que l’on a pu observer de nombreux animaux sauvages dans leur habitat naturel, aventure car on est sortis des sentiers battus, on a découvert des endroits isolés sans personne autour de nous où on a pu vivre coupés du monde. Mélanie ne pensait jamais pouvoir écrire cela mais on a va tous, elle y compris, regretter le camping et c’est avec une énorme nostalgie qu’on dit au revoir à notre fidèle Landcruiser qui nous aura permis de vivre tant de belles aventures. Heureusement, la joie de retrouver grand-maman adoucit notre tristesse !

4 commentaires sur “Roadtrip de Perth à Darwin : la dernière étape de Nitmiluk National Park (Katherine Gorge) à Darwin

  1. bravo la petite famille pour ce periple reussi à 100% vous nous épatez et maintenant belles retrouvailles avec Catherine : à nouveau des moments forts à partager….on pense fort à vous en vous souhaitant une très bonne suite de découvertes big bisous monique et gilbert

    J'aime

  2. Certainement que le retour à la civilisation sera un peu difficile, mais ce que vous aurez vu et vécu vous accompagnera toujours….. et vous aurez réalisé votre rêve. Ça, c’est extraordinaire!
    😘

    J'aime

  3. Grande Aventure inoubliable pourTous
    Les LOULOUS quelle chance avez vous avec des parents comme cela!!!!
    Bonne retrouvailles avec Catherine
    Bisous
    Roland papy de Cannes

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :