De Santiago à Villarica

Vu notre arrivée à 23 heures, on passe une courte nuit dans une version locale et moins basique d’un Ibis (ça fait bizarre de se retrouver dans un hôtel « moderne ! ») à cinq minutes de l’aéroport, où on repart le matin pour se mettre en quête d’une voiture de location pour les prochaines semaines. On vous épargne toutes nos péripéties assez longues et peu intéressantes (on a quand même signé un contrat qui disait qu’on devait ramener la voiture à Santiago alors que l’on venait justement de discuter des heures sur la possibilité d’aller en Argentine avec la voiture…). Bref, on finit par pouvoir louer une voiture qu’on devra par contre laisser au Chili dans dix jours. Tant pis, on en louera une autre en Argentine, cela semblait bien trop compliqué sinon. On prend possession de notre VW Gol (contrairement à Mélanie, ne croyez pas que c’est l’équivalent d’une Golf…. Vous voyez une Polo, c’est plus ou moins cela, en plus petit, tape-cul et bruyant…) et départ direction le Pacifique.

La route jusqu’à la côte, une fois qu’on l’a trouvée, est magnifique et traverse ce qui semble être le jardin potager du Chili. C’est très vert et surtout plein de jolies fleurs jaunes et violettes, un plaisir pour les yeux, puisque cela faisait quand même depuis le début du voyage qu’on n’en avait pas vu, et un vrai changement par rapport aux montagnes et au désert aride du Nord.

On arrive dans l’après-midi à Pichilemu, la capitale chilienne du surf. Les loulous sont trop contents de retrouver une plage et jouent longtemps dans le sable noir. Par contre, on ne se risque pas dans l’eau car elle semble gelée. Il y a bien quelques surfers à observer mais on est loin de Kelly Slater… Enfin, c’est sympa quand même, surtout que les garçons ont droit à une glace pendant que Mélanie retrouve avec bonheur sa drogue : le coca light ! Le soir, fruits de mer et poissons, forcément arrosés de Sauvignon. On dévore, miam ! Bref, une chouette étape bien différente.

Le lendemain, on s’habitue aux horaires chiliens avec le petit déj’ qui ne peut pas être pris avant 8 heures 30 et Yanick se met au volant pour environ 750 kilomètres. Au début, la route passe par des vallées assez vertes et vallonnées avec quelques forêts de sapins : on se croirait presque chez nous. Ensuite, changement de décor sur l’autoroute qui traverse le pays du Nord au Sud, la Panamerican, qui n’a d’autoroute que le nom. Elle est certes goudronnée et jalonnée de péages mais aussi de quelques arrêts de bus, tracteurs, piétons et cyclistes…. Heureusement, on a un chauffeur parfait et on arrive après plus de sept heures de route à Villarica dans la région chilienne des lacs. On se met au diapason avec le temps suisse car il pleut bien et on est dans la nuit ou presque depuis 16 heures quasiment !

Au réveil, on a de la chance : le soleil brille pour notre visite de Pucon, le St-Trop’ chilien au bord du même lac que Villarica. Alors bon, on est certes hors saison mais on est quand même loin de la Côte d’Azur (Yanick compare avec la Vallée de Joux, ça vous donne une idée !)… Le bord du lac est sympa tout de même et les loulous sont contents de jouer avec le sable volcanique. Quant à la petite ville, elle a un côté très charmant avec ses maisons en bois qui donnent l’impression d’être dans une station de ski. On profite du lac mais aussi de la place de jeu et d’un vrai pique-nique (cela faisait longtemps qu’on n’avait trouvé ni thon ni jambon). Ensuite, on découvre aussi la Costanera (le bord du lac) de Villarica malgré le temps bien rafraîchi et on rentre se mettre au chaud pour l’école, au grand bonheur des enfants.

Par contre, on n’a toujours pas aperçu le volcan star de la région, le Villarica. On croise les doigts pour demain !

Finalement, c’est au restaurant que nous aurons de la chance. Non seulement on déguste un filet de bœuf au feu de bois à tomber par terre mais en plus on peut enfin admirer le volcan ! Yes !

IMG_2572_resultat

Aujourd’hui, c’est le grand jour pour Jérémy qui fête ses cinq ans ! Cela fait un mois qu’il fait le décompte et il était un peu inquiet car on ne pouvait pas lui dire où l’on serait. Dès le réveil, il est gâté par tout plein de messages de Suisse et est vraiment tout heureux de les entendre. Ensuite, puisqu’il avait adoré cela en Bolivie et que c’est l’une des attractions de la région, on décide d’aller aux thermes. On choisit les plus belles et c’est vrai qu’elles sont magnifiques, un mélange entre des influences japonaises et des bisses valaisans. Dix-sept bassins entre 35 et 45 degrés au milieu de la nature. C’est superbe et on s’y éclate pendant trois heures. Cela valait bien la route un peu rude pour y arriver qui aurait mérité un 4×4 mais, ouf, notre Gol et notre chauffeur ont assuré. Au retour, après un aussi long bain, la route est assez calme pour les parents…

Le soir, c’est la vraie fête ! On a acheté l’apéro pour fêter Jérémy comme il se doit : Coca et Sprite pour les enfants, cidre local pour les parents (mouais, on n’est pas à Dublin !), cacahuètes et chips ! Jérémy peut enfin découvrir ses cinq cadeaux, dont un emballé comme à la maison – un vrai luxe en voyage – et un magnifique dessin d’Alexis. Il est aux anges ! Il peut aussi choisir son restaurant et son souper et, après une chanson des trois jolies serveuses, il pourra même souffler la bougie qu’on lui a achetée et celles de la part de gâteau offerte. Au final, Jérémy a adoré son anniversaire du tour du monde et on a passé une journée inoubliable, surtout pour notre petit loulou qui devient un vrai grand. On est tellement fiers de lui !

3 commentaires sur “De Santiago à Villarica

  1. Alors bon anniversaire à Jérémy (en retard peut-être).
    Après tous ces périples, vous ne voudrez plus travailler!
    Vous aurez envie de repartir.
    C’est pas bon ça…

    J'aime

  2. Tout d’abord 5 gros becs à Jéremy
    Nous suivons avec passion votre périple
    Déjà que d’aventures!!!!!!!!
    Nous revenons d’une croisiére d une semaine en Méditerrannée occidentale
    mais à coté de vousc’est de la gnognote!!
    Bonne continuation
    Bisous

    J'aime

  3. Salut les amis,
    C’est sympa de vous lire avec tous ces petits commentaires!
    Je ne le lis qu’aujourd’hui… en effet entre terminer mon job et préparer mon petit voyage,jai oublié l’anniversaire de Jérémy… mais il nest jamais trop tard pour souhaiter un très Joyeux 5ème Anniversaire avec les meilleurs voeux de Tonton et Tata !! 🎂🎁🎉
    Je vous écris depuis le premier des avions qui m’emmèneront à Chiang Mai. Mon premier voyage toute seule ( moi qui aime tant partager impressions et tutti quanti!) au nord de la Thaïlande et du Laos… Youpie!!🙃😊😄
    Un gros bisou à tous et un « special Five » pur Jérémy 😗

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :