Arequipa

Lors de son précédent voyage au Pérou en 2000, Yanick était resté bloqué pendant une semaine à Arequipa à cause de grèves. Il en avait gardé le souvenir d’une jolie ville agréable à vivre. On a donc décidé de faire un petit détour sur notre chemin vers le lac Titicaca pour découvrir ensemble la deuxième ville du Pérou. Avant le trajet de dix heures en bus de nuit, on passe le dimanche à Cuzco en admirant un nouveau défilé en fanfare militaire, cette fois pour remercier les acteurs du tourisme local, en visitant le musée d’histoire régionale et en travaillant avec les enfants dans la cour intérieure de notre hôtel.

Un pisco sour et une dernière cena (souper traditionnel des locaux composé d’une soupe, d’un plat généralement de viande avec du riz et des frites, d’un thé et d’un dessert pour environ trois francs suisses par personne) dans notre cantine préférée plus tard, on arrive bien à l’heure au terminal terrestre. Puisque rien ne semble bouger dix minutes après l’heure de notre rendez-vous, Mélanie, en bonne suissesse ponctuelle, décide quand même de demander ce qu’il en est à l’employée de la compagnie de bus que nous avions choisi exprès pour sa fiabilité et son côté sûr. L’employée commence par nous dire que le bus ne part pas d’ici avant de nous confirmer que nous sommes bien au bon endroit mais pas dans la bonne compagnie… C’est donc un peu dans le stress qu’on finit par monter dans le bon bus, ces palabres ayant duré quelques minutes tout de même. Mélanie est furieuse mais surtout angoissée, puisqu’on est en train de ne pas suivre le seul conseil donné par notre médecin tropicaliste, soit de ne pas voyager de nuit (il avait ajouté que le plus dangereux dans les voyages comme le nôtre, c’étaient les accidents de la route…), que les bus ne sont pas tous réputés « safe » ici et qu’il pleut des cordes, ce qui ne rassure pas du tout. Une fois les enfants attachés et bordés dans leurs lits couchettes, il faut encore rassurer Alexis qui s’est forcément rappelé de ce qu’avaient dit le médecin et maman sur les chauffeurs qui ne conduisent pas tous très bien et ne se sent donc « pas très à l’aise ». Heureusement, l’aide-chauffeur leur colle un dessin animé sur leur écran personnel et ils rient tous les deux bien vite aux éclats, à tel point que l’aide-chauffeur ne veut pas leur éteindre l’écran quand Mélanie le lui demande (mais ils regardent Madame !). Pendant ce temps, Yanick dort à poings fermés, bientôt suivi par les enfants. Mélanie mettra bien plus de temps à fermer l’œil entre les ronflements du voisin, la lueur de l’écran central juste sous elle, de même que la vitesse du bus (indécente pour une route de montagne) qui s’affiche devant ses yeux, les cahots de la route et le ballottage à chaque virage. Au final, on dort tous plus ou moins longtemps et on arrive vers 7 heures du matin à Arequipa. Après avoir trouvé un hôtel, englouti un petit déj’ bien copieux pour oublier ces émotions et pris une bonne douche, on part à la découverte de la ville. Une fois de plus, on découvre une vraie merveille. La Plaza de Armas est magnifique avec ses bâtiments en pierre de lave blanche et tous ses palmiers. Il y a un petit air méditerranéen et il semble faire bon vivre ici, d’autant qu’il fait bien plus chaud qu’au nord.

Les enfants étant fatigués, on va tous faire la sieste avant de repartir en visite. Lors de la promenade, on passe devant le palais de justice qui ressemble cette fois plus à un bunker soviétique qu’à Montbenon et on finit la journée sur un rooftop pour un petit apéro bien sympa.

Arequipa étant réputée pour sa gastronomie, on décide de faire un bon repas dans un restaurant quasi gastronomique. Et on n’est franchement pas déçus, voire scotchés par toutes les saveurs que l’on découvre. Au menu : soupe de crevettes, poulpe à la plancha et steaks d’alpaga pour les parents, arrosé d’un (ou deux) verres d’excellent chardonnay argentin (le malbec péruvien s’avèrera moins goûtu). Les enfants mangent un très bon saumon avant un dessert surprise : mousse au chocolat ! On a rarement vu un aussi grand sourire au restaurant depuis le début du voyage (la cena de demain sera plus difficile à digérer pour eux !). Bref, on se fait plaisir et ça fait un bien fou !

On décide de rester ici deux jours entiers pour travailler sérieusement avec les enfants et recharger les batteries. Entre deux séances de travail, on fait quelques chouettes promenades qui nous permettent de découvrir d’autres jolies églises, des parcs verts et des beaux points de vue sur les trois volcans qui entourent la ville. Bref, une très belle étape bien reposante. Ce soir, on se réjouit tous d’un nouveau repas gastronomique avant le départ demain pour Puno en bus de jour cette fois !

3 commentaires sur “Arequipa

  1. La récompense vient souvent après la galère et heureusement pour Mélanie qui devient citoyenne du monde. Gros bisous tt la famille.

    J'aime

  2. Bien boire (avec modération) et bien manger semblent être des valeurs communes à toutes nos civilisations. La culture et les rencontres passent aussi par la table !

    J'aime

  3. Magnifique ces photos !
    Bravo pour votre blog – on s en lasse pas
    Et on est tenu en haleine jusqu’à la prochaine étape 🙂!
    Belle suite à vous 4

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :